Définition : Une météorite est un fragment de matière céleste solide tombé sur la Terre, avant sa chute c'est un météoroïde s'il est petit, moins d'un mètre, ou un astéroïde s'il est de taille plus importante, jusqu'à plus de 100 km, pendant sa chute c'est un bolide dont la trainé lumineuse due à la friction avec les molécules de l'air durant la traversée de l'atmosphère est le météore.

Pour classer les météorites il convient en premier lieu de savoir faire la différence entre deux état de la matière météoritique. Une  météorite est soit non différenciée, soit différenciée.

 

Quid de la Différenciation

 

Définition : La différenciation chondritique est l'ensemble des transformations qui aboutissent à la formation de différentes classes de roches à partir des premières roches originaires d'une nébuleuse primitive par un phénomène d'Accrétion, dû à la gravité, la chaleur et l'hydratation. Ce phénomène permet de différencier les différentes couches des planètes telluriques. Les éléments s'ordonnent en couches différenciées selon la densité des éléments chimiques qui entrent dans la composition.

 

La formation des Chondres

 

Notre système solaire est né, selon les théories scientifiques actuelles, suite à l'effondrement sur lui même d'un immense nuage de matière interstellaire, gaz et poussières. Les schémas ci-dessous vous montrent les différentes phases de la transformation.

Nurserie d'Etoiles

 

tt

Ci-contre, à gauche, photographie d'une partie de la Nébuleuse M-16, l'Aigle, qui est une nurserie d'étoiles, ce nuage de poussières et de gaz interstellaires donne naissance à des étoiles, en se condensant. Il faut se rappeler que le soleil est une étoile dotée de satellites, les planètes.

 

 

uu

A droite un nuage dense de chondres et  de poussières grossies schématisés.

Crédit : J. Hester & P. Scowen (ASU), HST, NASA

 

 

 

Chondres

 

 

 

 

tt

A gauche les grains de poussières et les gaz se condensent sous l'effet de la gravité la chaleur y est très élevée.

 

 

uu

A droite un amas de chondres.

 

Accrétion

 

 

 

 

A gauche des amas de chondres sous l'effet de la gravité s'accrétionnent en amas de plus en plus gros qui sous l'effet de la chaleur et de l'hydratation se modifient chimiquement pour donner naissance à des astéroïdes chondritiques, à droite.

     
 

La Différenciation

 

 

 

Si ce phénomène se poursuit certains corps prennent des dimensions importante leur masse devient critique. Les éléments radioactifs qu'ils contiennent produisent de la chaleur qui fond la matière, c'est à ce stade qu'à lieu a différenciation, les éléments lourds migrent vers le cœur du planétoïde et les plus légers en surface formeront une croute, en se refroidissant.

     
     

Le schéma ci-dessus résume la distinction entre un corps non différencié qui produira les chondrites et un corps différencié qui produira les achondrites, les sidérolithes et les sidérites qui se forment dans de zones bien définies du planétoïde.

 

 

 

 

 

Le classement des Météorites

Les trois familles:

Aérolithes

Sidérites

Sidérolithes

Click

 

Les aérolithes sont les météorites dites pierreuses, elles se déclinent en trois subdivisions :

  • Chondrites ordinaires

  • Achondrites

  • Chondrites carbonées

Pourcentage des Chutes

Aérolithes

92%

 

Chondrites ordinaires

80%

 

Achondrites

8%

 

Chondrites carbonées

4%

Sidérites

6%

Sidérolithes

2%

Les sidérites sont les météorites métalliques

Les sidérolithes sont les météorites métallo-pierreuses

 

 

Les aérolithes.

 

Chondrites ordinaires [OC] (prononcer condrites)

 

Météorites principalement composées de chondres.

Chondre ["Khondros" = grain en grec] :Granules d'olivine et de pyroxène.

 

 

Les chondrites ordinaires sont composée d'olivine, de clinopyroxène, de plagioclase, de bronzite, de kamacite, de taénite, de troilite, d'autres composants s'ajoutent mais en quantité infiniment petite.

On les divises en plusieurs groupes suivant leur teneur en métal libre :

 

H à H4, H5, H6, groupe H

H = High en anglais

Chondrite à bronzite et olivine.

Haute teneur en métal libre de 12 à 21%.

Densité : 3, 4 à 3, 6.

L à L5, L6, groupe L

L = Low e anglais

Chondrite à hypersthène et olivine.

Faible teneur en métal libre de 7 à 12%.

Densité : 3, 6 à 3, 9.

LL à LL6, groupe LL

 

Chondrite à olivine.

Très faible teneur en métal libre inférieur à 7%, riche en nickel et cobalt.

U

Chondrite ordinaire non classée : en attente de classement.

 

 

 

Les Chondrites carbonées [CC]

 

Les chondrites carbonées sont très anciennes elles se sont formées dans la nébuleuse protosolaire, un nuage de particules et de gaz, à une époque où le système solaire commençait à se former. Elles sont non différenciées (voir définition de la différenciation), leur état n'a pratiquement pas évolué depuis cette époque. Elles sont composées d'olivine (40% env.), de pyroxène (30% env.), de plagioclase (10% env.), de carbone, d'oxygène, d'azote, d'hydrogène, il n'y a pratiquement pas de fer métallique.

On les divises en six groupes selon six météorites de référence :

 

CI1 : Ivuna

Météorite de référence : IVUNA chute du 16/12/1938, TANZANIE

3 à 5% de carbone, 20% eau, silicates hydratés, magnétite, sulfures.

Sans chondres.

Densité de 2, 5 à 2, 9.

CM2 : Mighei

Météorite de référence : MIGHEI chute du 18/06/1889, UKRAINE

0, 6 à 2, 9% de carbone, 13% eau, particules d'olivine et de pyroxène.

Chondres.

Densité de 3, 4 à 3, 8.

CR2 : Renazzo

Météorite de référence : RENAZZO tombée en 1824, ITALIE

CO3 : Ornans

Météorite de référence : ORNANS chute du 11/07/1868, FRANCE

0, 21 à 1% de carbone, inférieur à 1% eau.

Densité de 3, 4 à 3, 8.

CV3 : Vigarano

Météorite de référence : VIGARANO chute du 22/01/1910, ITALIE

CK4 à CK6 : Karoonda

Météorite de référence : KAROONDA tombée en 1930, AUSTRALIE

 

   

Les Chondrites à enstatite [CE]

 

Les chondrites à enstatite sont non différenciées, elles sont constituées de pyroxène et plagioclase, on y trouve aussi du quartz, de la tridymite, de la cristobalite, du soufre et d'autres minéraux infime quantité.

On distingue deux groupe selon la teneur en Fe.

 

EH3 à EH5

taux de Fe jusqu'à 35%

EL3 à EL6

taux de Fe inférieur à 12%

 

   

Les Chondrites Kakangari [KC]

 

Les chondrites de Kakangari sont non différenciées.

 

K3 : Kakangari

du nom de la météorite de KAKANGARI tombée en INDE en 1890.

 

Les Achondrites

 

 

Les achondrites [AC]

 

Les achondrites sont des météorites différenciées, pauvres en métal, constituées de pyroxène, plagioclase, augite et de pigeonite. On distingue douze groupes suivant la teneur en Ca de 0 à 25%.

 

ANGR : Angrites

Achondrite riche en Ca ( plus de 5% ).

Riche en pyroxène calcique titanifère ( 90% d'augite ), troilite et olivine.

AUBR : Aubrites

Achondrite sans Ca.

Météorite composée de silice et magnésie, elles sont riche en enstatite.

densité : 3, 2.

CHA : Chassignites ( SNC )

Achondrite riche en Ca.

Composée essentiellement d'olivine, plus quelques éléments oxydés et minéraux hydratés.

Météorite présumée d'origine martienne. (voir explications).

ADIO : Diogénites

Achondrite pauvre en Ca ( moins de 3% ).

Météorite à hypersthène, pyroxène contenant du fer métal et divers minéraux

densité : 3, 3 à 3, 4.

AEUC : Eucrites

AEUC-C : Eucrites Cumulées

AEUC-P : Eucrites Polymictes

Achondrite riche en Ca ( plus de 5% ).

Riche en pigeonite et feldspath calcique, composée aussi de troilite, d'olivine, de chromite et ferro nickel.

AHOW : Howardites

Achondrite riche en Ca ( plus de 5% ).

formée d'une brèche polymicte contenant des débris rocheux.

densité : 3, 2 à 3, 3.

ANAK : Nakhlites ( SNC )

Achondrite riche Ca.

Composée essentiellement d'augite, plus des éléments oxydés et minéraux hydratés.

Météorite présumée d'origine martienne. (voir explications).

ASHE : Shergottites ( SNC )

Achondrite riche Ca.

Roche basaltique composée essentiellement de pyroxène et de plagioclase, plus des éléments oxydés et des minéraux hydratés.

Météorite présumée d'origine martienne. (voir explications).

AURE : Ureilites

AURE-P : Ureilites Polymictes

Achondrite pauvre en Ca ( moins de 3% ).

Météorite à olivine et pigeonite contenant du ferro nickel, du clinopyroxène et parfois du diamant.

densité : 3, 3 .

 

 

Les achondrites primitives [PA]

 

Les achondrites primitives sont non différenciées. On observe trois groupe suivant des météorites de référence.

 

ACAP, Acapulcoites (ou AL)

Météorite de référence : ACAPULCO tombée au MEXIQUE en 1976.

ABRA, Brachinites

Météorite de référence : BRACHINA tombée en AUSTRALIE en 1974

AWIN, Winonaites

Météorite de référence : WINONA tombée en ARIZONA en 1928

 

   

 

Les sidérites métalliques [IR]

 

Les sidérites sont des météorites différenciées, essentiellement composées de Fe avec un peu de Ni, elles contiennent des traces de Cr, Ir, P, C et Ga. On y troue parfois des inclusions comme du diamant. On  observe trois classes basées sur la structure cristalline et le pourcentage de Ni, ces classes sont divisées en quatre groupes selon le pourcentage des éléments Ge, Ga et Ir, par rapport au Ni.

 

HEXAEDRITES

Composées de 5 à 6% de Ni.

Ne présentent que très très rarement des figures de WIDMANSTATTEN après l'attaque à l'acide, certaines présentent des lignes parallèles, appelées lignes de NEUMANN.

OCTAEDRITES

Composées de 7 à 15% de Ni.

Présentent des figures de WIDMANSTATTEN bien visibles, après attaque à l'acide.

ATAXITES

Composées de plus de 15% de Ni

Les figures de WIDMANSTATTEN ne sont pas visibles à l'oeil nu, ni après attaque à l'acide.

 

Groupe I : IA à IC

Groupe II : IIA à IIF

Groupe III : IIIA à IIIF 

Groupe IV : IVA à IVB 

 

 

 

Les sidérolithes métalliques-pierreuses [SI]

 

Les sidérolithes sont des météorites différenciées riches en métal, ferro nickel, et en silicates. On distingue deux groupes selon leur composition.

 

MES, Mésosidérites

mélange de ferro nickel avec deux silicates : pyroxène et plagioclase.

PAL, Pallasites

mélange de ferro nickel avec des grains d'olivine cristallisés.

 

PX PAL

sous-groupe de pallasite : Pyroxène

ES PAL

sous-groupe de pallasite : Eagle Station

 

Les CR CL et CR

 

CR CL, CR

apparentées aux chondrites

 

 
 
..
Mentions légales
MàJ: jeudi 29 septembre 2016 11:15